joomla_logo_black

Filière de formation grades ados/Adultes (+13 ans)

Former et initier les adolescents et les adultes, c’est notre savoir-faire.


Les grades, les ceintures, les barrettes, les dan... autant d'appellations visant à déterminer le niveau de pratique, technique et plus tard celui de la maîtrise de son art.


Pour les adolescents et adultes :

Le passage des grades (keup) au sein de notre école consiste à valoriser le travail et les acquis du pratiquant, le soumettre à un "test" lui requérant sérieux, discipline et production du meilleur de soi.

Notre modèle de progression en matière de grades pour les « ados/adultes » est basé sur le modèle fédéral, lui-même défini par la WTF ( Fédération Mondiale de Taekwondo).

Les critères d’évaluation technique sont conformes à l’enseignement traditionnel dispensé par Nicolas Félix, Directeur Technique de notre Ecole, et s’accordent sur le modèle traditionnel Coréen. Nous souhaitons ainsi former nos adhérents de la manière la plus complète possible, en concordance des exigences traditionnelles ainsi que fédérales.

La grille de progression technique des grades récapitulée dans le tableau ci-dessous, est donc déclinée sous 10 keup (grades) jusqu’à la ceinture noire, fidèlement à la progression technique mondiale.

Ceinture BlancheJauneBleueRougeNoireInfos+
La ceinture blanche 10ème keup - symbolise la neige, évoque la pureté et l’innocence.

Être Ceinture blanche

Être ceinture blanche, c'est faire ses premiers pas dans le Taekwondo. Porter la tenue traditionnelle "dobok", apprendre le fonctionnement des cours, la hiérarchie des grades et découvrir ses capacités physiques à travers l'apprentissage des bases (kibon).

C’est également le début de la découverte de la culture Coréenne à travers le symbolisme, les coutumes et la terminologie.

La ceinture jaune 9ème keup - symbolise la Terre, évoque la matière fertile permettant le développement des racines.

Être Ceinture jaune

C'est avoir acquis les premiers gestes de base (kibon), connaître le fonctionnement de la salle d’entraînement (dojang) et avoir le potentiel mental permettant d’afficher des qualités relative à la notion d’exemplarité vis-à-vis des moins gradés

La ceinture jaune 8ème keup

Elle est représentée par une ceinture jaune 1 barrette bleue. Il s’agit d’un grade fédéral, marquant les progrès, le travail et/ou l’avancement depuis l’obtention de la ceinture jaune. Le pratiquant tente de maîtriser les premiers gestes de base (kibon) simples et complexes, ne pas oublier ce qui a été appris, se montrer exemplaire vis-à-vis des grades inférieurs, faire preuve de persévérance et poursuivre son évolution vers les techniques complexes.

La ceinture jaune 7ème keup

est quant à elle représentée par une ceinture jaune 2 barrettes bleues. Doté d’un bagage technique plus consistant (maîtrise des premiers gestes de base kibon, exemplarité vis-à-vis des grades inférieurs, et bonne gestion des techniques plus complexes) le pratiquant se prépare à l’obtention de la ceinture bleue.

La ceinture bleue 6ème keup - Symbolise le ciel, le passage vers la dimension spirituelle de la pratique.

Être ceinture bleue

C'est maîtriser toutes les techniques de base dans leurs trajectoires, leur vitesse d’exécution, leur précision, leur impact. Conservant toujours le travail régulier des techniques simples, l’élève poursuit sa découverte et son perfectionnement des techniques complexes.

Le pratiquant commence ici à lier l’aspect physique de l’Art Martial (Tae et Kwon) à son aspect spirituel (Do)

La ceinture bleue 5ème keup

Elle est représentée par une ceinture bleue 1 barrette rouge. Ce grade marque les progrès, le travail et/ou l’avancement depuis l’obtention de la ceinture bleue. En plus de se montrer exemplaire vis-à-vis des grades inférieurs, à partir de ce grade le pratiquant commence à mener une réflexion sur la transmission de ses acquis aux élèves moins gradés.

La ceinture bleue 4ème keup

Elle est représentée par une ceinture bleue 2 barrettes rouges. Il ne s’agit pas d’une distinction, mais d’un grade fédéral. Outre les qualités acquises depuis le début de sa pratique, la capacité de transmission de savoir et de gestion d’un petit groupe doit être atteinte.

A ce niveau, l’élève doit avoir pris conscience que les multiples valeurs inhérentes à l’Art Martial : humilité, persévérance, respect, maîtrise de soi, confiance en soi … en autres sont le guide de sa pratique.

La ceinture rouge 3ème keup - Symbolise le feu, le passage du ciel vers le cosmos, l’univers. La pratique s’oriente vers l’achèvement de la liaison physique et spirituelle de l’Art Martial (TaeKwon + Do).

Le pratiquant ceinture rouge 1er keup concentre tous ses efforts sur ses faiblesses, exacerbe ses qualités, pratique pour lui et pour les autres, se prépare consciencieusement esprit et corps pour devenir ceinture noire.

Être ceinture rouge

C'est à la fois un travail de maîtrise de toutes les techniques simples comme complexes précédemment enseignées, et aussi un travail de prise de conscience de la puissance, de l’efficacité que le pratiquant aura développé.

La ceinture rouge 2ème keup

Elle est représentée par une ceinture rouge 1 barrette noire. Il ne s’agit pas d’une distinction, mais d’un grade fédéral. Ce grade marque les progrès, le travail et/ou l’avancement depuis l’obtention de la ceinture rouge. Ce grade fait référence à des pratiquants ayant toutes les compétences pour assister leur professeur ou leur maître : montrer l’exemple, gérer un cours… dans le respect de la tradition d’enseignement de son Dojang (École).

La ceinture rouge 1ème keup

Ellle est représentée par une ceinture rouge 2 barrettes noires. Il ne s’agit pas d’une distinction, mais d’un grade fédéral. Cette étape est cruciale car elle parachève la fin de la pratique formatrice, ou initiatique, permettant l’accès possible à la ceinture noire, début de l’Art Martial en tant que spécialiste.

Le pratiquant ceinture rouge 1er keup concentre tous ses efforts sur ses faiblesses, exacerbe ses qualités, pratique pour lui et pour les autres, se prépare consciencieusement esprit et corps pour devenir ceinture noire.

La ceinture noire 1er dan à 9ème dan - La « couleur » noire représente le Cosmos et l’infini, l’énergie de la source, symbolisant le sommet de son art.

Être ceinture noire

S’interroger sur le statut de Ceinture Noire c’est se poser deux questions fondamentales :

Quel est le sens de notre pratique personnelle ? (chercher son Do)
Que représente la ceinture noire ?

Le Taekwondo est avant toute chose un Art Martial, (Art Martial signifiant Art Militaire, Art Guerrier). Pour pratiquer cet Art, pour le perfectionner et tenter de le Maîtriser, différents axes de travail ont été élaborés afin de partitionner la complexité cet Art traditionnel. Les principaux axes de travail sont :
1. les Kibon déclinés le plus souvent sous la forme de Poomse (dans le vide), Hann beun kieurugui (dans le vide avec repère humain) et le travail « en ligne » (dans le vide et/ou avec repère humain).

La pratique des Kibon vise entre autre au développement de l’efficacité des armes naturelles du corps (pour attaque et défense), au développement de la précision, la vitesse, la préparation du corps, l’équilibre, le travail interne et externe, ainsi, toutes les compétences physiques et techniques nécessaires au taekwondoïn.

2. le kieurugui (combat) est une mise en application réaliste de l’apprentissage du Taekwondo et permet d’exacerber stratégie, technico-tactique, efficacité, gestion du stress, préparation sportive du corps (notamment cardio, polymétrie)

3. Le hoshinsul (auto-défense) quant à lui, développe les capacités à s’auto défendre et défendre son entourage apportant une perspective de contention (contre la percussion).

Au sein de notre Ecole, la pratique du Taekwondo doit se faire dans ce sens, et même si l’apprentissage ne cesse jamais, l’acquisition de la Maîtrise de l’Art Martial commence dès la Ceinture Noire.

Ceinture Noire = spécialiste : c’est à partir de ce grade que le Taekwondoïn devient « spécialiste », dans la sens où il se doit d’étudier plus précisément son Art, parfaire son efficacité et être en mesure de partager son savoir.

Ceinture Noire = référence : quand un néophyte ouvre la porte d’un dojang, il regarde avant tout les ceintures noires du club ; le grand public ne connait pas précisément les différences entre tous les Arts Martiaux existants, mais pour lui, la ceinture noire représente un niveau de référence. De même, d’un Art Martial à un autre, ce grade à une valeur importante permettant de juger le niveau du pratiquant et surtout le niveau de la pratique en elle-même.

Ceinture Noire = responsabilité : dès l’introduction à la pratique du Taekwondo (et par extension de n’importe quel Art Martial), par le port de la tenue (dobok), le pratiquant représente son école et sa discipline. C’est encore plus fort quand la ceinture portée est noire. Le taekwondoïn ceinture noire est donc responsable vis-à-vis de l’image du Taekwondo. Il en est de même pour l’image de son Maître, et de son école (dojang).

La « responsabilité » d’un pratiquant ceinture noire est également une affaire de remise en question permanente de son niveau personnel : nous prenons souvent l’exemple d’une personne âgée de 20 ans dotée du permis de conduire, en pleine possession de ses réflexes, d’une bonne vue et d’un bonne ouïe… 50 ans plus tard, avec le même permis de conduire, cette personne est toujours sur la route, reflexes et capacités physiques en moins, mais cependant disposant toujours du même petit « papier rose »… Rapportée à la pratique martiale, il ne faut surtout jamais considérer l’obtention de la ceinture noire comme une fin en soi - travailler dur pour obtenir puis décliner et continuer à « afficher ce grade ».

Ceinture Noire = connaissances : Quelles soient « techniques », « spirituelles » ou « théoriques », le pratiquant ceinture noire doit avoir intégré les valeurs inhérentes à son Art, il doit posséder les connaissances techniques relatives à son grade, et doit avoir de bonnes connaissances relatives à la vie et l’organisation du taekwondo départemental, régional, national, mondial. Toutes ces connaissances acquises pourront être transmises et expliquées aux autres.

Ceinture Noire = adaptation : La capacité d’adaptation est primordiale pour faire face à tous types de situations. L’adversaire, l’environnement, la propre forme physique du moment par exemple, sont des critères parmi tant d’autres susceptibles de changer le cours des choses lors d’une situation réelle : le pratiquant ceinture noire doit donc avoir acquis et continuer sans cesse de développer ses capacités d’adaptation.

Le programme Adultes

Le programme de notre école dispensé aux sections « Ados/Adultes » a pour objectif de préparer les pratiquants aux bases du taekwondo ainsi qu’aux méthodes d’apprentissage qui leur seront nécessaires tout au long de leur progression (de la ceinture blanche aux différents niveaux de ceinture noire Dan).

La finalité est d’accéder à la maîtrise de son Art. Ce programme est basé sur l’éveil psychomoteur, l’épanouissement physique et psychique, la progression technique personnelle ainsi que le plaisir et le divertissement. Il est adapté aux différents niveaux de pratique, et se décline suivant :

Les Kibon : apprentissage des techniques traditionnelles pied-poing.

Le Kyorugui : combat avec touches (système WTF et traditionnel). Le système de combat WTF est celui utilisé pour les compétitions officielles, lors desquelles le combattant est pourvu des protections nécessaires à la préservation de son intégrité physique. Les combattants sont équipés de plastrons électroniques permettant le comptage des touches ainsi que d'un casque électronique. Comme en boxe anglaise, le KO y est autorisé. En ce qui concerne le combat "traditionnel", il est de moins en moins pratiqué dans les clubs (car nécessite une maîtrise absolue des techniques et de la gestion de soi), mais il représente complètement l'aboutissement martial et la mise en application de toutes les techniques acquises. Au sein de notre Ecole de taekwondo, sous forme d'initiation, ce type de combat est réservé uniquement aux ceintures rouges et noires. On y pratique le 1 contre 2 (3 ; 4 ; 5) ainsi que le 2 contre 6 (7;8;9...) en fonction des niveaux.

Les Poomsés : ces enchaînements de techniques traditionnelles développent (quand le pratiquant en a bien saisi le sens) la latéralité (être capable de réaliser les techniques bras/jambe droite comme gauche), l'équilibre, la force (gainage de tout le corps, développement de la puissance), la vitesse, l'énergie interne (Ki). En outre, ce travail permet de développer les capacités cardio-vasculaires.

Les Hann Beun Kyorugui : système d’attaque/contre-attaque codifié permettant au pratiquant l’apprentissage des points vitaux, l’apprentissage des zones de frappe et des « outils adaptés » à ces zones (pics des doigts, tranchants mains ou pied, bol du pied haptchouk, poing joumeuk, coudes palkoup etc.). Ce travail permet également la gestion de la distance, l’équilibre, la frappe « pleine puissance », ainsi que la pratique avec repère humain de toutes les techniques inhérentes au taekwondo traditionnel (la plupart étant interdites en compétition).

Le Hoshinsul : c’est la self-défense du taekwondo. Balayages, clés, dégagements, contentions et frappes des différentes armes du corps sont permises, sur un adversaire exécutant des saisies (poignets, gorge, ceinturages, manches, col etc.) On observe avec la pratique du hoshinsul, que les Coréens ont élaboré des techniques d’une efficacité redoutable notamment contre les saisies utilisées par les Japonais dans le judo. Bien entendu, ce travail doit être accompli avec une parfaite maîtrise pour évoluer, progresser en toute sécurité pour le défenseur comme pour l’attaquant.

Omniprésent, le travail « gymnique » consiste en des techniques de sauts, roulades, coups de pieds sautés, du travail de souplesse, de vitesse, de rotations, d’esquives et encore beaucoup d’autres exercices…

Le passage de grade Ados/Adultes

Le passage de grades « ados/adultes » s’inscrit pleinement dans le parcours de formation technique du Taekwondo. A raison de 2 passages de grades annuels, nos attentes portent sur les principes suivant :

1. Dépassement de soi.
2. Qualités techniques et physiques.
3. Progression.
4. Attitude.

Que les techniques soient acquises ou en cours d’acquisition, chacun évolue à son rythme, en fonction de son âge et de ses capacités initiales.

Le dépassement de soi est une qualité se construisant au fur à mesure de l’apprentissage dans le dojang.

Les attentes techniques et physiques dépendent du travail accompli au dojang et en dehors. Ainsi, la progression peut avoir lieu.

Quant à l’attitude, elle est le reflet de l’acquisition des valeurs inhérentes au Taekwondo en tant qu’Art Martial (Respect, Courtoisie, Fidélité, Honneur, Persévérance, Courage, Humilité…)

Les épreuves sont basées sur la restitution de ce qui a été effectué en cours et acquis depuis l’entrée au dojang.

Pourquoi le passage de grade est-il payant ?

Il suffit de « surfer » un peu sur la toile pour se rendre compte que cette question est un vrai sujet de polémique dans tous les Arts Martiaux : Pourquoi les passages de grades sont-ils payants ? Les réponses sont plutôt rares, et les accusations de vénalité plus nombreuses. En ce qui concerne notre école, nous ne justifions pas l’accès payant au passage de grade en raison du « retour matériel » (ceinture, barrettes etc.) mais nous nous reposons sur l’explication demandée directement à mon premier Maître (l’instigateur du nom Kang-Ho), l’expert Coréen Me PARK Jae Sung La réponse à ma question fut la suivante :

« Nicolas, tu as travaillé dur pour être ceinture noire n’est-ce pas ? Tu as investi ton temps et ton argent pour ta formation et l’obtention de ton diplôme n’est-ce pas ? Tu travailles dur pour conserver tes acquis et développer tes connaissances n’est-ce pas ? …lorsque les jeunes que tu vois devant toi auront sacrifié du temps, de l’énergie, de l’argent dans leurs études pour devenir avocat, médecin ou autre, crois-tu juste de leur demander des consultations gratuites ? je ne crois pas… Toute personne travaillant dur et se dotant d’expérience et de qualification spécifique dans le cadre d’un travail, ne peut pas exercer son travail gratuitement. Les grades et dan que tu décernes ont une valeur reconnue sur le plan National par la Fédération Française de Taekwondo et par le mouvement sportif Français plus généralement… Nicolas, notre responsabilité est engagée à chaque grade attribué ».

Considérant cela, nous maintenons l’accès payant aux passages de grades et avons décidé que les recettes soient totalement reversées à l’éole pour lui permettre de fonctionner. Le tarif actuel d’un passage de grade au sein de notre école est de 8€ par candidat.

Les passages des grades fédéraux quant à eux pour l’obtention des ceintures noires, les Dans, ne se déroulent pas au sein de l’école. Ils sont organisés par les ligues ou par la fédération elle même. À ce jour, il vous faudra compter environ 70€ pour la ceinture noire 1er Dan, 85€ pour la 2ème Dan, 100€ pour la 3ème (et ainsi de suite). Attention, un grade ne s'achète pas, il se mérite...

Pourquoi j'ai du stress lors du passage de grade ?

Un passage de grade dans le Taekwondo symbolise la reconnaissance du travail accompli en amont. Les compétences sont validées par une ceinture qui concrétise et valorise les efforts et le travail acquis pour ce grade.

C’est pourquoi apprendre à gérer son stress est important, car ces épreuves génèrent la peur d'échouer ou bien la peur de mal faire le jour du passage de grades, le niveau de connaissances des techniques de base du Taekwondo va être demandé. Le mécanisme de stress est engendré par l’anxiété causée par la peur du jugement que l'on va recevoir des professeurs, c’est un comportement naturel chez l’être humain.

À dose trop importante, le stress peut paralyser un individu et l’empêcher de réussir. Chaque individu réagit différemment : Certains élèves perdent leurs moyens et pour d'autres, à l'inverse, le stress les rend plus efficace, fort et plus performant que jamais. Pour toutes informations complémentaires ou conseils concernant le stress, veuillez consulter Emilie Paugam notre Sophrologue adorée.

Conseils pour mieux vous aider à apprendre

Rapprochez-vous de vos professeurs ainsi que de vos camarades plus gradés que vous pour leur demander de l’aide ou des conseils. Car eux aussi passent par ce chemin, ils connaissent très bien votre situation. Pour réussir avec succès un passage de grades entrainez-vous le plus souvent possible en amont en rapport avec ce que les professeurs vous ont enseigné. Pour vous améliorer rapidement et voir tous vos défauts, vous pouvez travailler devant un miroir, ou encore vous filmer. Cette méthode vous permettra de réaliser une autocritique de vous-même et prendre conscience de vos défauts pour ensuite les corriger. Aujourd’hui, de nombreux appareils vous permettront de vous filmer par exemple : téléphone portable, tablette, caméscope, webcam de l’ordinateur, etc..

Nous avons 117 invités et aucun membre en ligne